Hommes et procédures…

Si la mise en place d’un système de C/I ressemble à la résolution d’un rubix cube, à l’image de la matrice du COSO*, il s’agit de ne jamais oublier l’importance de l’homme dans l’application “intelligente“ des procédures. Lire la suite

Existe-t-il un processus d’identification des principaux risques ?
Existe-t-il un dispositif permettant d’identifier les principales faiblesses du dispositif de gestion des risques mis en place par la société, et de les corriger ?
Existe-t-il un mécanisme permettant, si nécessaire, d’adapter les procédures de gestion des risques à une évolution des risques, de l’environnement externe, des objectifs ou de l’activité de la société ?
Existe-t-il un manuel de procédures comptables et des instructions décrivant les répartitions des responsabilités d’exécution ou de contrôle au regard des tâches comptables, ainsi que les calendriers à respecter ?
Existe-t-il un système de contrôle interne qui s’exprime simplement ?
Existe-t-il un système de contrôle interne qui ne sème pas la suspicion mais valorise la responsabilité des personnes ?
Existe-t-il un système de contrôle interne qui garantisse autant la déontologie de ses dirigeants que celle de ses salariés ?
Existe-t-il un système de contrôle interne qui assure une politique éthique de la politique commerciale de l’entreprise… une thématique chère au développement durable ?

* En savoir plus sur la matrice du COSO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>